Raymond DUMONT 8ème Dan

Nomination au titre de 8ème Dan de Karaté pour Raymond DUMONT

Le bilan de toutes ces années faites de sueurs, de privations et de grandes joies :

Une carrière bien remplie :

52 ans d’enseignement, de belles rencontres, le sacrifice d’une vie pour essayer de maitriser l’art du Karaté Do.

Beaucoup de bénévolat à passer entre les Dojos et les gymnases pour les stages et les compétitions. Mais la satisfaction d’avoir accompli une mission de retransmission d’un savoir, d’une méthodologie venue du japon grâce à mon Maitre : Senseï Taiji KASE qui est venu en France en 1967.

La satisfaction d’avoir communiqué à plusieurs générations de jeunes les vertus d’un art martial, d’un sport de combat, de suivre un droit chemin avec des valeurs de respect, de fidélité (j’ai encore des élèves de la première heure 52 ans de fidélité) de persévérance de sérénité, d’humilité et de courage.

La satisfaction d’avoir formé un grand nombre d’athlètes qui sont rentrés en équipe de France, d’avoir formé des professeurs et beaucoup de ceintures noires.

Dans cette aventure j’ai emmené toute ma famille, enfants, petits-enfants, beau-frère, neveux, il faut dire que cette passion occupe 100% de mon temps, c’est le meilleur moyen d’avoir une vie de famille de la partager ensembles.

C’est aussi grâce à eux j’ai pu faire autant de chemin et à mon épouse Gamra DUMONT 6ème Dan et à ma fille Nadia DUMONT BARBASTE 5ème Dan qui nous à fait beaucoup voyager à travers le monde lors de ses compétitions avec l’équipe de France.

Aujourd’hui j’enseigne encore 6 jours par semaine, j’ai diminué mes heures de cours et arrêté toutes fonctions nationales et régionales afin de consacrer plus de temps pour mes deux clubs Seynod et Thonon et pour mes entrainements personnels.

Pratiquer le karaté c’est avoir une hygiène de vie saine et équilibrée, si la santé me le permet, j’espère pouvoir apporter au monde du karaté pendant encore de nombreuses années le savoir que m’ont retransmis mes pairs.

De ma passion j’en ai fait un métier, un jour senseï Kasé m’a dit « Dumont pour atteindre le haut niveau, il faut être professionnel, car si l’on veut manger on a pas droit à l‘erreur, il faut donner le maximum ».

Mon parcours :

Je suis allé 2 fois au Japon en 1972 et en 1977.

En Haute-Savoie j’ai ouvert plusieurs clubs, à la demande des municipalités qui étaient très intéressées par cet art martial.

En 1969, je passe le 1er Dan et participe à la création de la Ligue Dauphiné-Savoie.

En 1975 j’ouvre avec le Shotokan Karaté Club de Haute Savoie  le 1er Dojo spécifique karaté à Seynod.

Arbitre de ligue en 1972, juge de ligue en 1982, juge national en 1988 et arbitre national en 1993, j’ai toujours été présent dans tous les domaines.

Responsable d’arbitrage de la ligue de 1990 à 1993, responsable des juges Katas de 1992 à 1998 ainsi que l’école des cadres, Directeur technique de ligue septembre 1998 à septembre 2005

Membre de la commission des grades de Ligue de 1969 à 2005 et aujourd’hui responsable de la commission des grades de la Haute Savoie depuis 2015.

Merci senseï Kasé, grâce à votre enseignement et à vos conseils on peut dire que j’ai bien rempli mes contrats et prendrait ma retraite un peu plus tard.

 

Raymond DUMONT 8ème Dan

 

Les commentaires sont fermés